ACTUALITÉS

Le groupement d’achat, un moment sympa !

Cheville ouvrière du groupement d’achat, la commission approvisionnement nous dévoile aujourd’hui les coulisses de ce moment fort de la Coop’Cot, où l’on rôde le fonctionnement et on teste les produits, en attendant l’arrivée prochaine du local !

1. Comment ça marche pour les Cot’acheteurs ?!

Après avoir réalisé votre commande sur app.cagette, vous avez fait le choix de devenir consom’acteur et de vivre un moment fort ! Explications…

Le jour de la distribution, les coopérateurs présents vont vous choyer. L’idée c’est de ne pas faire ses courses seul mais à deux afin que vous commenciez à coopérer, partager des moments de vie entre poulettes ! Et de ce fait de commencer à apprendre à assumer les différents rôles dans la vente : récupération des commandes, mise en rayon, pesée, rangement, gestion de la caisse, inventaire… en essayant de s’arranger tous au mieux pour éviter les pertes !

Chaque groupement d’achat est aussi l’occasion de proposer un temps de dégustation. Nous essayons ainsi de faire goûter tous les produits disponibles chez nos producteurs. Nous sommes à ce sujet preneurs de nouvelles propositions et tout coup de main sur un groupement futur serait le bienvenu !!

2. Le fonctionnement pour les Cot’approvisionneurs

Toujours dans l’esprit de rôder la machine, nous avons défini les rôles et l’organisation que nous allons devoir assumer plus tard dans l’épicerie, puis dans le supermarché.

À chaque vente, nous vous proposons – via notre traditionnel sms – de vous inscrire pour venir nous aider à un de ces groupements d’achat, pour commencer à former tous les membres de l’association à la gestion d’une épicerie. Alors tenté pour sauter le pas ?!

Niveau timing,  tout est cadré !! De 16h à 17h, on réceptionne les commandes et on commence à organiser le garage de Pascale. À partir de 17h, on pèse tous les fruits et légumes et on prépare les commandes pour une ouverture de la distribution de 19h à 20h. On finit par le rangement et l’inventaire pour terminer tranquillement autour de 21h

3. Le fonctionnement pour les producteurs

Chaque producteur a son mode de fonctionnement et il nous a fallu adapter nos moyens et notre organisation. Il y a aussi la gestion de la place qui est un facteur très important. Ainsi, nous fonctionnons aujourd’hui avec 7 fournisseurs dont 2 grossistes et 5 artisans :

Les sentiers gourmands : Julian Ribinik, cuisinier dans le Loiret, et qui a tout de suite dit qu’il voulait travailler avec nous! Il s’est spécialisé dans la conserverie et nous prépare les terrines, rillettes et plats préparés. Il viendra bientôt nous présenter ses produits.

https://www.la-clape.com/fr/content/les-sentiers-gourmands

Valbio : Julien Picq et l’association de producteurs du Loiret Valbio dont tous les produits sont issus de l’agriculture biologique : fruits, légumes et épicerie. En outre,  l’association soutient l’économie sociale et solidaire par la création de 7 jardins d’insertion et d’un ESAT permettant de favoriser le travail des personnes en situation de handicap

https://www.lespaniersbioduvaldeloire.fr/

Domaine Guizard : Benoit Guizard et ses frères, propriétaires de leur domaine, sont issus d’une longue dynastie de vignerons depuis le XVIème siècle. Ils produisent du vin bio et conventionnel du côté de Montpellier et disposent d’un entrepôt en région parisienne.

http://www.domaine-guizard.com/

La boulangerie du Pétrin du fort : Hervé Mainini et ses boulangers nous livrent en pains et pâtisseries. Ils sont situés à Sucy-en-Brie et produisent leurs pains à partir de farine de blé issue de l’agriculture biologique

M.J.F Audeoud : Florence Audeoud, qui nous accompagne depuis décembre, est spécialisée dans la volaille. Elle prépare ses poulets, rôtis et autres saucisses dans son atelier de Jouy-le-Châtel dans le 77.

DBi : notre grossiste en bières – recommandé par la Louve – est déjà adopté ! DBi nous permet de nous approvisionner auprès d’Outland, brasserie située à Fontenay-sous-Bois dans le Val-de-Marne, et de découvrir des bières de grande qualité fabriquées en France et ailleurs.

http://www.dbi-biere.com/

https://outland-beer.com/home

Aya Bio : ce boucher halal est réputé dans le 94 pour avoir développé le concept « Du pré à l’assiette ». Sélectionné par des chefs étoilés dans le cadre d’un appel d’offres au Maroc, Adil Madani travaille auprès de fermiers signataires d’une charte du « bien-être animal ». Aya Bio dispose aussi de sa propre ferme dans le Jura et de son propre abattoir.

https://www.aya-halal.fr/

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/choisy-la-boucherie-halal-et-bio-impose-une-charte-du-bien-etre-animal-01-01-2018-7479153.php

Pour conclure, nous profitons de ce billet pour remercier tous les coopérateurs venus nous aider depuis le début de l’aventure, avec une mention toute spéciale pour Pascale qui nous accueille tous les mois pour organiser le groupement d’achat.

Merci également aux producteurs et grossistes de nous faire confiance.

On compte sur vous pour nous rejoindre et venir partager ces moments de convivialité lors des prochains groupements d’achat. Vous l’aurez compris : venir à la Coop’Cot, c’est bien plus que faire ses courses !!

La Coop’Cot sélectionnée pour le jury final de l’appel à projet Aviva !

cOcOricOOOOO !!! Les résultats officiels de l’appel à projet de la Fabrique Aviva ont été révélés ce week-end. Nous sommes très heureux de vous annoncer que grâce à votre mobilisation plus que massive – 4867 votes – nous avons terminé 15ème sur les 283 projets présentés dans la catégorie Alimentation & Santé.

Nous sommes donc sélectionnés pour la prochaine étape: la présentation de notre projet à l’oral lors de l’étape du jury régional qui se tiendra le jeudi 27 juin

Nous vous tiendrons bien sûr informés de la suite des événements !

Semaine Européenne du Développement Durable 2019

Semaine européenne du développement durable

Du 30 mai au 5 juin 2019 a lieu la Semaine européenne du développement durable. À cette occasion, de nombreuses initiatives pour promouvoir le développement durable sont organisées dans toute l’Europe.

Changer ses habitudes, apporter une contribution ou tout simplement s’informer sont autant de leviers pour se mobiliser autour de la transition énergétique et du changement climatique.

Les objectifs de cette semaine sont donc posés :

  • Sensibiliser aux enjeux du développement durable
  • Apporter des solutions concrètes pour agir
  • Inciter à l’adoption de comportements responsables

Le projet de la Coop’Cot s’inscrit dans cette dynamique éco-responsable.

Pour aller plus loin :


Retour sur la première Inter-Commissions de la Coop’Cot !

Nous étions une vingtaine d’adhérents à nous réunir le samedi 16 mars dernier au CoworkCity d’Alfortville pour la première inter-commissions de l’association !

Crédits © Coop’Cot

Le format du forum ouvert nous a permis de développer un certain nombre de sujets de manière spontanée. Les échanges ont été riches dans chaque atelier. Une retranscription est disponible sur Agora [Dossier « Intercommissions » > « Compte rendu »].

Crédits © Coop’Cot


En résumé, voici les principales thématiques soulevées dans les différents groupes de travail :.

Derrière un titre volontairement provocateur, l’atelier « Du Nutella dans les rayons ? » a permis de clarifier notre politique en matière d’approvisionnement, et de réfléchir aux critères que nous souhaitons inscrire dans une charte. Le débat s’est par la suite orienté sur la hiérarchisation ou non de ces critères et sur la manière dont nous devons communiquer sur le sujet.

La réduction des déchets figure également en tête de liste de nos préoccupations. De par l’implication de certains de nos adhérents à La Louve, nous avons pu identifier quelles sont les bonnes pratiques pour la gestion du vrac et les difficultés auxquelles nous serons confrontés.

Améliorer la coopération des adhérents des Amis de la Coop’Cot : un point central pour faire avancer le projet. Plusieurs idées ont été évoquées notamment dans le cadre du Groupement d’achats (GA). L’objectif étant de faire participer davantage les adhérents aussi bien pour l’organisation du GA que pour les inviter à commander sur La Cagette.

Crédits © Coop’Cot

La réflexion s’est aussi posée sur la contribution des adhérents aux événements associatifs et aux différentes commissions.. Améliorer la coopération des adhérents, c’est aussi favoriser leur intégration. Un parcours du nouvel adhérent a ainsi été imaginé parmi les participants à 2 ateliers. Des efforts sont à fournir en terme de communication interne et externe. Il appartient au Collège des adhérents de travailler sur ces questions en collaboration avec les autres commissions.

La question du local a été enfin abordée. Nous avons ainsi rappelé nos priorités en termes de surface et de localité. L’épicerie-test est bien une étape transitoire avant d’évoluer vers le supermarché, et rien ne s’oppose à démarrer notre épicerie sur une surface de 800-1000 m² si nous recevions une telle proposition !

Crédits © Coop’Cot


Le Collège des Sages et la commission gouvernance vont se saisir des propositions émises lors de ces ateliers et donneront les pistes de travail à suivre dans chaque commission.

Distribution de pomme

La Coop’Cot débarque à l’UPEC


Durant deux journées ensoleillées, les Amis de la Coop’Cot ont distribués 30 kilogrammes de pomme sur le parvis de l’Université Paris Est Créteil ces mercredi 20 et jeudi 21 mars 2019.

Pour soutenir les adhérents dans cette tâche, des étudiants volontaires, aiguillés par leur professeur d’allemand, nous ont aidés. Armés de leurs connaissances sur le sujet, ils sont allés à la rencontre des autres étudiants durant leur pose déjeuner pour leur parler du supermarché coopératif et participatif.

Cette nouvelle semble être accueillie avec satisfaction par tous. Quelques étudiants souhaitaient connaître les avancées du projet tandis que d’autres étaient ravis de goûter les pommes distribuées par la Coop’Cot.

Certains, curieux d’en savoir plus, se sont déplacés à la réunion d’information qui a eu lieu le jeudi 27 mars 2019 à 16h30 dans l’amphi n°3.