ACTUALITÉS

Retour sur le premier jour de travaux au local

Les bricoleuses et bricoleurs de la Coop’Cot ont répondu massivement à l’appel des travaux samedi 14 mars au matin. Ils sont arrivés avec leurs outils de professionnels : scies sauteuses électriques, niveau laser, marteau, scies à métaux, truelles, raclettes, sèche-cheveux…

Anne, la référente du chantier nous a accueilli avec le petit café et les chouquettes.

Déjà la semaine dernière, la première cloison était tombée dans la pièce où se situera le frigo à fromages. Le ballon d’eau chaude était vidé et l’évier démonté.

Ce samedi matin chacun a trouvé ses marques sur le chantier et s’est lancé dans les travaux.  Une équipe a découpé les cloisons restantes pendant que d’autres préparaient le désossage des plaques en séparant le placo, de la ferraille, laine de verre. Tout était ensuite trié et mis dans des sacs à gravats. Une organisation synchronisée…

Une autre équipe était concentrée sur le décollage des films sur les fenêtres avec leur sèche-cheveux et leur raclette. Le nettoyage des toilettes est terminé pour midi.

Pique-nique très convivial.  Sandwichs avec du pâté et de la bière de la Coop’Cot…

L’après-midi, fut consacrée au déblaiement des gravats. 7 voyages à la déchetterie de Créteil et de St Maur seront effectués avec 4 voitures. Le Ballon est parti aussi. Nettoyage du sol et fin du décollage des films sur les fenêtres.

Nous avons ainsi pu tester les accès du quai de livraison (côté rue) à notre magasin en passant par le monte-charge.

Le samedi soir, tous les travaux de démolition et de nettoyage prévus pour le week-end du 14-15 mars sont terminés. 

Notons, la présence enjouée de photographes et de reporters de la Coop’Cot qui sont venus nous interviewer durant ce week-end. Nous aurons des souvenirs très chouettes!

Les travaux se sont effectués dans la bonne humeur et sans incident. Une équipe Coop’Cot très enthousiaste de travailler ensemble pour ce beau projet…

Un grand merci à tous!

Maurice Jary

Le grand nettoyage de printemps en hiver

5…10…15… petites poulettes se sont retrouvées le 1er février pour une grande opération de nettoyage de printemps…

Le matériel de cuisine, qui avait été récupéré au mois de janvier, avait été déposé dans l’entreprise de Sylvie (au passage, un lieu magnifique, chargé de magie créatrice).

Nous avons astiqué, frotté gratté, rincé pendant des heures des grilles, des armoires frigorifiques, et encore des grilles, et des étagères et encore des grilles… Le ballon d’eau chaude n’a pas tenu le choc très longtemps et les lavabos se sont vite transformés en piscine… mais qu’importe, tout est devenu N.I.C.K.E.L… !!!

Prêt à être acheminé vers son ultime destination, notre nouveau futur local dans la galerie commerciale de L’Echat.

Anne-Marie

Ça déménage à la Coop’Cot!

Il s’en est passé des événements au sein de la Coop’Cot en cette fin d’année 2019!
En effet le GPSEA nous a offert un joli présent sous la forme d’un local de 160m2 galerie de l’Echat à Créteil.
Vu qu’une nouvelle arrive en général avec sa sœur jumelle, Marie, une adhérente des premières heures nous a tenus informés que son entreprise donnait le mobilier d’un ancien restaurant inter-entreprises.
Ni une ni deux, Sylvie, une autre membre de l’association, propose l’enlèvement du mobilier grâce à un camion prêté par sa société. Tout va très vite, on dégaine un « frama » pour choisir une date rapidement, nous avions un délai très court pour déménager le matériel sur Paris. Parce qu’il y a de la générosité au sein de la Coop’Cot, Sylvie offre un toit aux étagères et autres frigos récupérés.
Un petit retour sur le déroulé de l’opération enlèvement qui se déroule en deux temps :
Le 30 décembre une équipe va en repérage pour choisir le mobilier qui nous servira au sein de l’épicerie.
– Puis le 3 janvier une deuxième équipe enlèvera une partie du matériel. Les frigos et armoires les plus lourds seront enlevés par des déménageurs le lundi suivant.

En cette froide journée de janvier, nos muscles furent mis à dure épreuve, mais nous avions avec nous toute la dynamique du groupe et les conseils de Sylvie pour mener à bien ce déménagement !
Le fonctionnement du hayon du camion n’avait plus de secret pour nous en fin de journée, ni le dédales de couloirs et d’ascenseurs du bâtiment.
Nous avons terminé cette journée dans le lieu de stockage mis à disposition où le mobilier sera nettoyé ultérieurement avant de trouver sa place dans notre local.
A bientôt pour de nouvelles aventures Coop’Cotiennes !

Un grand merci à Michel, Armelle, Pascale, Fred, Gérard, Marie-Noëlle, Sylvie, Claire, Jean Charles, Florian pour vos biscoteaux et vos cerveaux !

Maud

Zoom sur Aya Bio

Le mois dernier nous avons consolidé notre partenariat avec Aya Bio, boucherie hallal, située à Choisy-le-roi. Bœuf, veau, agneau, volaille, ses produits sont maintenant disponibles au groupement d’achat ! L’occasion d’opérer un petit retour en arrière…

Au fait, comment nous les avons connus ?

Au sein de l’association, ça papote bonne bouffe et bon plan à gogo ! Nous nous sommes aperçu que nous avions plusieurs adhérentes qui se déplaçaient régulièrement jusqu’à Choisy pour s’approvisionner chez eux. Nous cherchions un fournisseur de viande bio pour le groupement d’achat et à force d’en entendre parler à droite, à gauche, une petite délégation Coop’Cot de la com’ appro est partie en éclairage. Ils ont été accueillis avec beaucoup de gentillesse et ont été séduits par l’ambiance bienveillante qui règne dans l’équipe d’Aya Bio mais pas que…

Pourquoi avons-nous choisi de travailler avec eux ?

Cela répond à notre objectif premier : élargir l’accès à l’alimentation de qualité au plus grand nombre ! Nous voulons dès le départ pouvoir répondre aux exigences et besoins de toutes les populations qui souhaitent nous rejoindre ! La boucherie Aya bio propose de la viande provenant de bêtes élevées avec respect et abattue selon les rites islamiques.

En plus, Aya Bio c’est une histoire qui nous parle…

« Une société née d’un besoin et d’une entraide. Au départ AYA était une sorte de coopérative où un groupe d’amis se cotisait pour qu’une personne se dévoue à aller chercher de la viande bio de qualité supérieure pour le reste du groupe… Cette personne, c’était Adil Madani, le fondateur d’AYA Bio. Aujourd’hui il a quelque peu étendu ce « groupe d’amis » et propose sa démarche aux particuliers et professionnels. Chouette !

…des valeurs que l’on partage…

« Consommer moins mais mieux »: Ils produisent à la demande, ce qui correspond à un arrivage par semaine. Cela permet de réduire le gaspillage et de consacrer son temps et son énergie à la qualité !
Aya Bio possède ses propres fermes et abattoirs et travaille également avec des partenaires. Tous respectent une charte les engageant dans « le bien-être animal » et le respect de l’environnement : limiter le transport pour réduire le stress, cadence d’abattage encadrée, visites de contrôle inopinées, élevages en plein air, alimentation issue de l’agriculture biologique, respect d’un équilibre entre les bêtes, les sols et les cultures. Les élevages sont majoritairement situés dans le Jura. Récemment, Adil Madani a mis en place un QR code sur ses étiquettes, informant sur la traçabilité de la viande: son producteur, sa date d’abattage. Un acte de plus pour renforcer la transparence et la confiance avec le consommateur.

… un engagement commun.

« Démocratiser le bio », pour que plus de monde puisse se permettre de mieux manger ! Pour une qualité supérieure, ils proposent une gamme de prix similaire à une boucherie traditionnelle française .

Un partenariat qui semble aller bien au-delà de simples relations fournisseur / distributeur

Mr Madani s’informe et se réjouit du cheminement de la Coop’Cot. Il a fait part de sa volonté de nous apporter ses connaissances pour installer et conserver au mieux ses produits dans notre futur supermarché !

Retour sur l’épicerie éphémère de Noël

Le 23 décembre s’est tenue la première épicerie de Noël de la Coop’Cot. Un événement qui proposait les produits habituels du groupement d’achat mais également des produits festifs : volailles festives, huîtres, fruits exotiques… Une belle occasion de se rencontrer, papoter et faire le pleins de victuailles pour les fêtes de fin d’année. Résumé de cette journée riche !

10h : Une escouade efficace investit le garage de Pascale. Il faut compter les bouteilles et autres produits pour faire un état des stocks, les étiqueter de leur prix et les mettre en carton. Tout doit être emporté pour notre super « marché de noël ». Il faut aussi mettre fruits et légumes en sachets, les peser et noter les prix. Une véritable ruche…

A 14h, tout est embarqué dans des voitures dont les coffres frôlent dangereusement la chaussée…
16h : quelques difficultés pour atteindre le « Forum Café » où va avoir lieu la vente, mais enfin ça y est, on est à pied d’œuvre…

L’organisation des stands de vente est réellement difficile, d’autant plus que nos producteurs invités vont arriver, qui avec sa vitrine réfrigérée, qui avec tables et tréteaux. Ça prend forme… mais on en aura déplacé des bouteilles de bière et des pots de miel, des confitures et des produits de beauté, avant de leur trouver une place adéquate !!

18h30 : ça y est, nous sommes fin prêts !!! Les produits sont en places et les producteurs sont prêts:
Benoit GUIZARD pour les vins du Domaine Guizard,
Florence AUDEOUD pour la volaille,
Julian RIBINIK pour les plats préparés et terrines des Sentiers Gourmands.

Ils se retrouvent tous les trois assaillis de questions et , discrètement, nous attrapons quelques canapés de dégustation…. Un délice !
L’ambiance est sympa, sereine. Progressivement les produits disparaissent des étalages et les clients repartent lourdement chargés.
Certains ne sont venus que pour les alcools, d’autres questionnent « comment épluche-t-on une grenade ? (surtout pas de couteau !) » ou encore « comment utilise-t-on les patates douces ? »… Echanges de recettes et de conseils, partages d’expérience…
Quelques habitants du quartier s’arrêtent et se renseignent…

Et quand nous décidons de fermer boutique, il y a encore des retardataires …
Ranger, recompter le stock, charger les véhicules et puis les décharger et ranger chez Pascale.  Il est 22h.
Ce fut une journée bien remplie et nous avons l’espoir que chacun a pu y trouver son bonheur.

Anne-Marie Caillault

Dégustation de bières artisanales à la Coop’Cot

Le mois dernier était organisé un rendez-vous dégustation d’une sélection de bières de brasseurs artisanaux.

Le moment est propice à la décontraction et il règne une ambiance chaleureuse dans la cour de chez Pascale.

Nathan, tel un sommelier, nous fait découvrir une sélection de bières artisanales. Chaque nom de bière est une invitation à la découverte. Nathan a choisi minutieusement l’ordre de la dégustation afin d’aiguiser nos papilles et notre curiosité avec une maitrise du sujet déconcertante.

De la blanche à la brune en passant par l’exotique hibiscus et du miel réconfortant: il y en a pour tous les goûts.

Une table est dressée… Nous picorons cakes salés et fruits secs préparés avec soin par Colette…..



De la blanche à la brune en passant par l’exotique hibiscus et du miel réconfortant: il y en a pour tous les goûts.

La soirée se termine sur les notes de café de la Débauche. Chacun peut repartir en achetant les bières de son choix, l’organisation est au top !

Des moments à consommer sans modération, merci à toute l’ équipe qui a organisé cet événement pour les membres de la Coop’Cot !

Pierrette Jeannot

Retour sur les Assises de la Gourmandise de la Coop’Cot !

Assises de la Gourmandise… Rien que cet appel à participer à l’AG automnale des Amis de la Coop’Cot du 3 octobre dernier attise ma curiosité.

« Je découvre l’épicerie éphémère qui n’a rien à envier à une supérette de quartier. Tout y est... »

Nouvellement adhérente, c’est la première du genre. J’arrive donc à la salle familiale de la ZAC des Petits carreaux à Bonneuil. Bon nombre de participants est déjà arrivé. Je découvre l’épicerie éphémère qui n’a rien à envier à une supérette de quartier. Tout y est: primeurs, fromagerie, produits transformés : jus de fruits, confitures… bières artisanales, sachets de légumineuses, miel, œufs, j’en ai sûrement oublié. Je commence à faire l’inventaire de ce que j’aimerai bien acheter. Patience, nous faisons l’AG d’abord me rappelle Maud !

Marie-Noëlle commence, présente cette assemblée générale d’un genre nouveau, car vous serez d’accord avec moi, les AG sont plutôt soporifiques la plupart du temps. Elle rappelle les dates des prochaines réunions d’information, revient sur les évènements locaux auxquels Coop’Cot a participé. Elle nous rassure quant à l’avancement du projet et de l’engagement de certains élus locaux. Place aux questions diverses, outre les interrogations de connexion, de fonctionnement, un participant suggère la possibilité de covoiturage. Cette idée a fait l’unanimité, une corde solidaire de plus à l’arc de la Coop’Cot, je suis définitivement conquise et fière d’être dans ce projet.

L’AG en formule allégée comme nous l’avais annoncée Marie-Noëlle prend fin. Place aux achats et à la convivialité autour d’un apéritif dinatoire façon « auberge espagnole ». L’atmosphère est détendue, ça papotte, ça caquette, on apprend à se connaître, on se présente, on reste un moment pour s’imprégner de tous ces échanges et cette bienveillance. Oui il est bien question de bienveillance dans l’univers de cette Coop’Cot, bienveillance envers les adhérents, bienveillance envers les producteurs, bienveillance envers notre planète……

Pierrette Jeannot

Un nouveau fournisseur pour la Coop’Cot !

Cet été nous avons rencontré Dynamis, grossiste en fruits, légumes et épicerie biologiques, localisé à Rungis.

Il nous permettra dans un premier temps de compléter au groupement d’achat l’offre de notre fournisseur actuel Val Bio. Nous sélectionnerons uniquement les fruits et légumes français.

Grâce à lui nous avons pu proposer dès septembre de nouveaux produits au Groupement d’achat : de la farine, du riz, des fruits secs, huile d’olive, moutarde. Et nous pourrons prochainement mettre en vente de la crèmerie.

Ils sont en capacité de nous suivre jusqu’à l’étape supermarché!

A découvrir également notre article sur le Groupement d’Achat et nos fournisseurs…

L’entreprise garantit un juste niveau de rémunération à ses producteurs, soutient les exploitations en conversion et participe au développement de l’agriculture biodynamique.

Elle offre une large gamme de produits bénéficiant de la reconnaissance « Demeter », un label bio très exigeant.

Nathan et Pascale ont eu l’occasion de visiter les locaux à Rungis en compagnie de Johan qui sera notre interlocuteur privilégié. Il est, entre-autre, la personne qui a accompagné et géré les commandes de la Louve depuis le début.

Visitez leur site internet

Retour sur l’événement Parcs & Jardins à Créteil

Le weekend dernier s’est déroulé l’événement « Parcs et jardins », au coeur du parc Dupeyroux de Créteil.

Décoration et aménagements soignés, activités, moments gourmets… Les jardiniers de la ville et l’équipe d’organisation avaient tout mis en oeuvre pour rendre ce moment très agréable.

La Coop’Cot a été heureuse de retrouver ses partenaires des paniers de Créteil et du Val de Loire. Nous avons fait la connaissance d’une productrice d’huile d’Olive bio prête à faire partie de notre réseau de fournisseur ; nous avons également rencontré de nombreux artisans et acteurs associatifs tous exceptionnels !

Le samedi a été une journée particulièrement lumineuse, encourageant la sortie des cristolliens et voisins.

Une foule importante est venue visiter notre stand à la recherche d’informations sur notre proposition d’une nouvelle forme de consommation éthique, humaine et responsable.

Près de 80 personnes, à qui nous avons pris le temps d’expliquer le projet, ont montré un vif intérêt et seront vraisemblablement présentes aux prochaines réunions d’infos.

La dégustation de jus de pomme a remporté un vif succès, les 20 litres commandés ont disparu avant la fin de l’après-midi. Quelques tote bag et gobelets ont été vendus également.

Des adhérents, en sortie familiale, sont venus prendre des nouvelles du projet et nous encourager !

Le dimanche s’est avéré être une toute autre aventure.

La matinée – douce –  a encouragé la population à faire la grasse matinée…

Ambiance sympa pour nous : café, croissant, gâteau, de quoi passer un bon moment !

Mr le maire est passé nous saluer, nous avons fait la photo souvenir !

Puis Patrice en organisateur coop’cotien avisé est allé nous chercher du matériel pour nous mettre à l’abri, les nuages se faisant menaçants. La pluie est tombée… le parc a fermé… la Coop’Cot a remballé… et la roue de la voiture de Colette a crevé !!!

Une seconde participation très positive à ce bel événement ! A rééditer…

Le groupement d’achat, un moment sympa !

Cheville ouvrière du groupement d’achat, la commission approvisionnement nous dévoile aujourd’hui les coulisses de ce moment fort de la Coop’Cot, où l’on rôde le fonctionnement et on teste les produits, en attendant l’arrivée prochaine du local !

1. Comment ça marche pour les Cot’acheteurs ?!

Après avoir réalisé votre commande sur app.cagette, vous avez fait le choix de devenir consom’acteur et de vivre un moment fort ! Explications…

Le jour de la distribution, les coopérateurs présents vont vous choyer. L’idée c’est de ne pas faire ses courses seul mais à deux afin que vous commenciez à coopérer, partager des moments de vie entre poulettes ! Et de ce fait de commencer à apprendre à assumer les différents rôles dans la vente : récupération des commandes, mise en rayon, pesée, rangement, gestion de la caisse, inventaire… en essayant de s’arranger tous au mieux pour éviter les pertes !

Chaque groupement d’achat est aussi l’occasion de proposer un temps de dégustation. Nous essayons ainsi de faire goûter tous les produits disponibles chez nos producteurs. Nous sommes à ce sujet preneurs de nouvelles propositions et tout coup de main sur un groupement futur serait le bienvenu !!

2. Le fonctionnement pour les Cot’approvisionneurs

Toujours dans l’esprit de rôder la machine, nous avons défini les rôles et l’organisation que nous allons devoir assumer plus tard dans l’épicerie, puis dans le supermarché.

À chaque vente, nous vous proposons – via notre traditionnel sms – de vous inscrire pour venir nous aider à un de ces groupements d’achat, pour commencer à former tous les membres de l’association à la gestion d’une épicerie. Alors tenté pour sauter le pas ?!

Niveau timing,  tout est cadré !! De 16h à 17h, on réceptionne les commandes et on commence à organiser le garage de Pascale. À partir de 17h, on pèse tous les fruits et légumes et on prépare les commandes pour une ouverture de la distribution de 19h à 20h. On finit par le rangement et l’inventaire pour terminer tranquillement autour de 21h

3. Le fonctionnement pour les producteurs

Chaque producteur a son mode de fonctionnement et il nous a fallu adapter nos moyens et notre organisation. Il y a aussi la gestion de la place qui est un facteur très important. Ainsi, nous fonctionnons aujourd’hui avec 7 fournisseurs dont 2 grossistes et 5 artisans :

Les sentiers gourmands : Julian Ribinik, cuisinier dans le Loiret, et qui a tout de suite dit qu’il voulait travailler avec nous! Il s’est spécialisé dans la conserverie et nous prépare les terrines, rillettes et plats préparés. Il viendra bientôt nous présenter ses produits.

https://www.la-clape.com/fr/content/les-sentiers-gourmands

Valbio : Julien Picq et l’association de producteurs du Loiret Valbio dont tous les produits sont issus de l’agriculture biologique : fruits, légumes et épicerie. En outre,  l’association soutient l’économie sociale et solidaire par la création de 7 jardins d’insertion et d’un ESAT permettant de favoriser le travail des personnes en situation de handicap

https://www.lespaniersbioduvaldeloire.fr/

Domaine Guizard : Benoit Guizard et ses frères, propriétaires de leur domaine, sont issus d’une longue dynastie de vignerons depuis le XVIème siècle. Ils produisent du vin bio et conventionnel du côté de Montpellier et disposent d’un entrepôt en région parisienne.

http://www.domaine-guizard.com/

La boulangerie du Pétrin du fort : Hervé Mainini et ses boulangers nous livrent en pains et pâtisseries. Ils sont situés à Sucy-en-Brie et produisent leurs pains à partir de farine de blé issue de l’agriculture biologique

M.J.F Audeoud : Florence Audeoud, qui nous accompagne depuis décembre, est spécialisée dans la volaille. Elle prépare ses poulets, rôtis et autres saucisses dans son atelier de Jouy-le-Châtel dans le 77.

DBi : notre grossiste en bières – recommandé par la Louve – est déjà adopté ! DBi nous permet de nous approvisionner auprès d’Outland, brasserie située à Fontenay-sous-Bois dans le Val-de-Marne, et de découvrir des bières de grande qualité fabriquées en France et ailleurs.

http://www.dbi-biere.com/

https://outland-beer.com/home

Aya Bio : ce boucher halal est réputé dans le 94 pour avoir développé le concept « Du pré à l’assiette ». Sélectionné par des chefs étoilés dans le cadre d’un appel d’offres au Maroc, Adil Madani travaille auprès de fermiers signataires d’une charte du « bien-être animal ». Aya Bio dispose aussi de sa propre ferme dans le Jura et de son propre abattoir.

https://www.aya-halal.fr/

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/choisy-la-boucherie-halal-et-bio-impose-une-charte-du-bien-etre-animal-01-01-2018-7479153.php

Pour conclure, nous profitons de ce billet pour remercier tous les coopérateurs venus nous aider depuis le début de l’aventure, avec une mention toute spéciale pour Pascale qui nous accueille tous les mois pour organiser le groupement d’achat.

Merci également aux producteurs et grossistes de nous faire confiance.

On compte sur vous pour nous rejoindre et venir partager ces moments de convivialité lors des prochains groupements d’achat. Vous l’aurez compris : venir à la Coop’Cot, c’est bien plus que faire ses courses !!